Les responsables gouvernementaux chinois utiliseront des liaisons vidéo et des hotlines pour les "deux sessions"

Publié le 2020-05-21 à 12:15  |  Xinhua

Les hauts responsables des départements gouvernementaux chinois sont généralement tenus d'assister aux réunions lors des sessions législative et consultative politique nationales annuelles du pays en tant qu'assistants sans droit de vote. Mais cette année, dans le cadre des mesures régulières de prévention du COVID-19, ils sont invités à y assister par visioconférence. 

Mercredi, lors d'une réunion exécutive du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) présidée par le Premier ministre Li Keqiang, il a été dit que compte tenu des circonstances particulières actuelles, il était nécessaire d'innover les moyens par lesquels les responsables gouvernementaux écoutent les commentaires et les suggestions. 

En utilisant des liaisons vidéo, le téléphone et l'Internet, les responsables gouvernementaux veulent surtout entendre les attentes des entités du marché et de la population, indique un communiqué publié à l'issue de la réunion de mercredi. 

L'Assemblée populaire nationale (APN), l'organe législatif suprême chinois, convoquera sa session annuelle le 22 mai, alors que le Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), l'organe consultatif politique suprême, tiendra sa session annuelle à partir du 21 mai, les "deux sessions" ayant été été retardées de plus de deux mois par l'épidémie. 

Face à la situation "extrêmement ardue et complexe" de cette année, il est impératif de mobiliser davantage de sagesse et de force de la part des législateurs et des conseillers politiques nationaux afin d'améliorer le travail du gouvernement, note le communiqué, appelant à transformer les suggestions en résultats politiques pour résoudre les problèmes difficiles. 

Les fonctionnaires des départements concernés du Conseil des Affaires d'Etat sont tenus de suivre en direct les délibérations des législateurs sur le rapport d'activité du gouvernement par le biais de liaisons vidéo, de prendre note des commentaires et des suggestions, et de faire des recherches et de répondre si les questions relèvent de leur responsabilité. 

Les lignes d'assistance téléphonique doivent être mises en place dans tous les départements pour recevoir les appels des législateurs et des conseillers politiques, selon le communiqué. 

Les points énumérés dans les briefings de l'organe législatif national et l'organe consultatif politique suprême concernant le travail du gouvernement doivent être rapidement recueillis et transmis aux départements concernés pour une réponse, ajoute-il. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)