« Notre monastère a maintenant une salle de gym »

Publié le 2020-05-21 à 12:15  |  China Tibet Online

« Notre monastère a maintenant une salle de gym, et j'ai appris à utiliser un fauteuil de massage pour la première fois en 32 ans. La haute technologie est incroyable, et nous, les personnes âgées, avons également une place pour entretenir notre santé et notre bien-être. » Récemment, au monastère Nyimatang à Lhassa, au Tibet, le moine Ngawang Samten, en plus de réciter le sutra et de pratiquer le bouddhisme, aime aussi l'exercice physique.

Il est rapporté que pour améliorer encore les services publics des sports du Tibet, depuis 2019, la région autonome du Tibet a investi 75 millions de yuans (9,6 millions d'euros) dans un premier lot de 150 temples, afin de mener à bien le projet de remise en forme sportive pour les moines et les nonnes tibétains.

Dans le monastère Nyimatang, une dizaine d'équipements sportifs modernes et traditionnels tels que des escaliers et des rameurs, etc., ont été mis en service. Un générateur d'oxygène a également été installé dans le gymnase. Après leurs cours du matin et du soir tous les jours, les moines s'exercent ici pendant une heure ou deux.

« Les jeunes moines sont plus actifs, et avant, ils jouaient au volant ou faisaient un peu de footing », a dit Ngawang Samten. Le gymnase est ouvert depuis plus d'un mois, et déjà un moine du monastère a perdu 4 kilos. « L'étude des classiques bouddhiques et la remise en forme sont tous préconisées par les bouddhistes, et grâce à l'exercice physique, on est plus sain physiquement et mentalement, et même si on médite longtemps, on ne se sent pas lourd. »

Le projet de remise en forme sportive pour les moines et les nonnes tibétains a été achevé à environ 50% dans la région autonome du Tibet, et il devrait être achevé fin juillet 2020, afin de « permettre aux religieux de tous les monastères de profiter du fitness pour tous. »

(Rédactrice : Claire SHENG)