L'Hôpital populaire du Tibet entre dans l'ère du traitement médical sans carte

Publié le 2020-05-11 à 14:33  |  China Tibet Online

Il y a quelques jours, l'Hôpital populaire de la Région autonome du Tibet a annoncé qu'afin de permettre aux patients de vivre une meilleure expérience médicale tout en améliorant efficacement la qualité des services médicaux, l'hôpital adoptera le concept « Internet + » et lancera prochainement un service de « carte médicale électronique ». Cela signifie que l'Hôpital populaire de la Région autonome du Tibet est sur le point d'entrer dans une nouvelle ère de traitement médical sans carte.

La carte médicale électronique est une carte médicale virtuelle exclusive qui se présente sous forme de QR code. C'est la pièce d'identification des patients pour obtenir des services médicaux et de santé. C'est aussi un support de base pour le stockage des informations de santé de base et les coûts.

Les patients n'ont qu'à présenter leur carte médicale électronique sur leur téléphone ou la carte médicale électronique sous forme imprimée à l'hôpital pour réaliser tous les processus de soins médicaux tels que l'enregistrement, le paiement, l'examen et la demande de rapport d'examen.

Pour recevoir une carte médicale électronique, le patient n'a qu'à fournir sa carte d'identité ou son numéro d'identification, et les informations médicales du patient seront stockées sur la carte. Chaque carte médicale électronique peut être liée à 2 à 3 personnes, et un code QR unique sera généré.

« Les patients sans carte peuvent se rendre au Bureau médical du bâtiment de consultation médicale pour remplir la fiche des informations personnelles et les présenter à la fenêtre désignée pour créer une carte médicale électronique. Pour les patients se rendant aux urgences, le personnel chargé de traiter les frais d'urgence peut les enregistrer directement et générer des cartes médicales électroniques via le numéro ambulatoire », a dit la personne concernée en charge de l'Hôpital populaire de la Région autonome du Tibet.

(Rédactrice : Claire SHENG)