40 ans d’ouverture et de réforme : le secteur des transports en Chine témoigne de grands changements

Publié le 2019-02-03 à 10:50  |  China Tibet Online

Une maquette de train.

Au cours des 40 années d’ouverture et de réforme, des progrès remarquables ont été réalisés en matière d’intégration et de modernisation du système de transport chinois en vertu des profondes réformes entamées par la Chine.

Parmi ces accomplissements, nous constatons que les autoroutes et les lignes de chemin de fer à grande vitesse sont les numéros un mondiaux, les technologies relatives aux équipements et infrastructures ont, elles, atteint un niveau international.

Une plateforme de simulation de conduite du train Fuxing.

Le train Fuxing (« Renaissance ») est un type de train à grande vitesse dont la Chine possède les droits complets et indépendants de propriété intellectuelle. La vitesse de 350 kilomètres/h qu’il a atteint en septembre 2017 sur la ligne de chemin de fer à grande vitesse Pékin-Shanghai l’a placé en première place des trains commerciaux à grande vitesse du monde entier.

Le chemin de fer Qinghai-Tibet (entre Xining et Lhassa), d’une longueur de 1 956 kilomètres, a été mis en service le 1er juillet 2006 et est réputé pour ses passages en très haute altitude et pour son trajet le plus long au monde.

La construction de cette ligne ferroviaire sur le haut plateau a permis de résoudre trois grands problèmes mondiaux : des terres gelées depuis des années, un manque d’oxygène accompagné par un grand froid, ainsi qu’un écosystème fragile.

L’achèvement de la ligne de chemin de fer Qinghai-Tibet marque la fin d’un Tibet sans circulation de train et la création de liens étroits entre le plateau tibétain et les autres régions de la Chine.

Une comparaison avant-après suite à la mise en service de la route de Mêdog.

Le 31 octobre 2013, la route menant au comté de Mêdog dans la région autonome du Tibet a été mise en service. Elle permet ainsi de mettre un terme à son histoire d’ « île isolée ».C’est à ce moment que la Chine a réussi à atteindre son objectif de n’avoir aucun comté sans route.

Avec ses 1 318 kilomètres de long, le chemin de fer à grande vitesse Pékin-Shanghai a été mis en service le 30 juin 2011. C’est le premier chemin de fer commercial du monde à atteindre 350 kilomètres/h en vitesse, permettant de réduire les 20 heures de trajet entre Pékin et Shanghai au début de l’ouverture et la réforme à environ 4 heures.

La ligne de chemin de fer à grande vitesse Harbin-Dalian, d’une longueur de 921 kilomètres, a été mise en service le 1er décembre 2012, constituant la première ligne ferroviaire à grande vitesse de longue distance traversant des régions de grand froid et la plus rapide des lignes de chemin de fer à grande vitesse commerciales circulant en hiver dans des régions de froid extrême (à 300 kilomètres/h).

Avec ses 1 785 kilomètres de long, la ligne ferroviaire à grande vitesse Lanzhou-Urumqi a été mise en service le 26 décembre 2014. C’est une des lignes ferroviaires la plus affectée par les vents du monde puisqu’elle traverse le désert Gobi. C’est la première ligne de chemin de fer à grande vitesse de la Chine installée dans le désert sur le haut plateau.

Avec ses 2 440 kilomètres de long, la ligne de chemin de fer Pékin-Guangzhou-Hong Kong a été mise en service le 23 septembre 2018 en liant du nord au sud Pékin, Hebei, Henan, Hubei, Hunan, Guangdong et la région administrative spéciale de Hong Kong. Un nouveau trait d’union important entre la Chine continentale et Hong Kong.

La ligne ferroviaire à grande vitesse Xi’an-Chengdu, avec ses 658 kilomètres de long, a été mise en service le 6 décembre 2017 et traverse du nord au sud la plaine Guangzhong, les monts Qinling, la plaine Hanzhong et les monts Daba, confrontée à des conditions climatiques extrêmement compliquées. C’est une des lignes ferroviaires à grande vitesse de Chine la plus caractérisée par les conditions montagneuses connues.

La ligne de chemin de fer à grande vitesse Datong-Qinhuangdao, d’une longueur de 658 kilomètres, a été complètement mise en service à la fin de l’année 1992. En tant que ligne ferroviaire de charge lourde la plus représentative du monde, elle a transporté plus de 400 millions de tonnes de charbon en un an, son record, occupant ainsi presque 10 % de la consommation de charbon nationale.

Occupant une superficie de 440 000 mètres carrées, le centre intégré de transport de Hongqiao à Shanghai a été mis en service le 1er juillet 2010, englobant 30 lignes ferroviaires et 30 quais. Un exemple de réalisation d’interconnexions parfaites de différents moyens de transport, à savoir les lignes de chemin de fer à grande vitesse, l’aéroport, les métros, les bus urbains et les bus longue distance. Son débit annuel dépasse les 100 millions de passagers.

Depuis l'ouverture de ces lignes à grande vitesse, la zone métropolitaine de trains à grande vitesse centrée sur des mégapoles telles que Pékin, Shanghai, Guangzhou, Wuhan et Chengdu s’est transformé en une version moderne du « Conte des deux cités » en Chine.

(Rédactrice: Claire SHENG)