Le Nouvel An des gardes-frontières sur la frontière de la défense du Tibet

Publié le 2019-02-03 à 10:38  |  China Tibet Online

Des gardes-frontières sur la frontière tibétaine.

La Fête du Printemps et le Nouvel An tibétain auront lieu bientôt en février 2019. C’est un moment de retrouvailles familiales. Mais les gardes-frontières qui sont postés sur les frontières chinoises au Tibet, tout comme les années précédentes, debout au sommet des montagnes, ne peuvent que regarder leur ville natale au loin en gardant la frontière avec le plus grand sérieux.

Ils ne peuvent pas rentrer chez eux pour le Nouvel An comme les autres mais gardent silencieusement le territoire du pays sur les milliers de kilomètres de lignes de défense du Tibet.

Le poste frontalier de Zhuola au sommet d’une montagne enneigée, à 4687 mètres d'altitude. Cette montagne est raide et escarpée, inaccessible par la route en hiver. Ainsi, un téléphérique appelé « panier à air » a remplacé la route pour livrer le matériel nécessaire pour le poste policier.

Le poste frontalier de Zhuola au sommet d’une montagne enneigée, à 4687 mètres d'altitude. Cette montagne est raide et escarpée, inaccessible par la route en hiver. Ainsi, un téléphérique appelé « panier à air » a remplacé la route pour livrer le matériel nécessaire pour le poste policier.

Les matériaux à être livrés aux gardes-frontières sur la frontière tibétaine.

(Rédactrice : Claire SHENG)