Qinghai : journée de sensibilisation à l’infarctus

Publié le 2018-12-03 à 14:02  |  China Tibet Online

Le 20 novembre dernier marquait la "journée de sensibilisation à l'infarctus" mise en place par l'Association de médecins chinois et le Secteur cardiovasculaire de l'Association de la médecine chinoise. Ce jour-là, des consultations gratuites et une conférence de sensibilisation ont été organisées par le Centre d'analyse de douleur thoracique de l'Hôpital de la Croix-Rouge de Qinghai.

Le choix de la journée 11/20 est un clin d’oeil au numéro du SAMU chinois étant le 120 . C’est aussi un moyen de sensibiliser le public aux premiers soins des victimes dans les meilleurs délais : les 120 minutes qui suivent le début de l’infarctus.

Selon les experts du domaine des douleurs thoraciques dans la province du Qinghai, l'environnement géographique du plateau et les habitudes alimentaires sont des risques que la population du plateau courent aux infarctus du myocarde, une maladie nécessitant une prévention efficace et une prise en charge des plus rapides.

Le directeur du Centre des douleurs thoraciques de l'Hôpital de la Croix-Rouge de Qinghai a déclaré que « les 120 minutes suivant une crise cardiaque constituent un laps de temps précieux pour traiter le patient ». « La prise en charge des patients souffrant d'infarctus aigu du myocarde est particulièrement difficile, d'autant plus que la faible population de la région est dispersée à travers tout le Qinghai. »  Depuis septembre 2016, des infirmiers sont formés pour travailler dans toute la région du Qinghai. Des groupes Wechat (l’équivalent de Whatsapp en Chine) et un réseau d'assistance à distance ont également été mis en place à cette fin. « Par le biais d'activités telle que la journée du 20 novembre, nous espérons sensibiliser le public à la crise cardiaque. Nous devons nous soucier de notre cœur, sensibiliser à l'infarctus du myocarde, connaître les premiers gestes à effectuer en cas de crise cardiaque. Nous souhaitons nous assurer que les patients ayant fait une crise cardiaque soient pris en charge dans les meilleurs temps".

( Rédacteur : Samuel )