Le porte-parole de l'ambassade de Chine en Suède fait une déclaration sur le rapport de l’agence de presse suédoise sur le Tibet

Publié le 2018-09-14 à 09:50  |  China Tibet Online

Récemment, l’agence de presse suédoise a publié l’article « Le Dalaï-Lama est sur le point de faire une visite » sur la base d’un entretien avec des forces séparatistes anti-Chine soutenant l’« indépendance du Tibet » en Suède, disant que le peuple tibétain est « discriminé », qu’il « ne peut pas recevoir d’éducation dans sa propre langue » et qu’il ne « peut pas parler ouvertement de politique ou de religion ». Ces remarques sont sérieusement fausses, pleines d'ignorance et de préjugés, et visent à discréditer la Chine, ce qui est totalement inacceptable. Notre ambassade a écrit à l'agence de presse suédoise pour exprimer sa ferme opposition et pour clarifier la position chinoise :

Le dalaï-lama n'est pas un « chef religieux ». Sous couvert de religion, il est un exilé politique qui complote pour diviser le Tibet de la Chine. Il n'a jamais été une « personne de paix ». Plusieurs fois, il a incité le Tibet à la rébellion, à la violence et à d’autres activités violentes. La Chine s’oppose résolument aux activités séparatistes anti-Chine du Dalaï-Lama dans tous les pays et sous tous les noms, s’oppose résolument à toute forme de contact entre le Dalaï-Lama et les fonctionnaires officiels de tout pays, et s’oppose résolument à toute organisation, sous quelque forme que ce soit, d’activités séparatistes anti-chinois du Dalaï-Lama. J'espère que la Suède pourra reconnaître son caractère séparatiste anti-chinois et ne pas être aveuglé et exploité par lui.

Des changements importants ont eu lieu depuis la libération pacifique du Tibet. L’économie continue de se développer sainement, la situation générale de la société est harmonieuse et stable. Les personnes de toutes nationalités vivent et travaillent en paix. L’espérance de vie est passée de 35,5 ans en 1959 à 68 ans maintenant. La population totale est passée de 1 million à 3,12 millions. Il y a 1 787 lieux consacrés à diverses activités religieuses au Tibet et plus de 46 000 moines et nonnes vivent dans les temples. Les Tibétains et d'autres minorités ethniques vivent une vie religieuse conforme à leurs traditions religieuses et mènent des activités sociales et religieuses, et les différents festivals traditionnels des grandes religions sont organisés normalement.

L'apprentissage et l'utilisation de la langue tibétaine ont été efficacement protégés et promus. L'éducation scolaire en tibétain est pleinement mise en œuvre dans l'enseignement bilingue tibétain-chinois. Il y a 30 642 enseignants bilingues dans les écoles maternelles, primaires et secondaires. Il y a environ 5 800 enseignants à plein temps dans les écoles primaires et secondaires. La station de radiodiffusion en langue tibétaine compte au total 42 émissions en tibétain (dont le dialecte Khampa). La fréquence complète des émissions d’information en tibétain est de 21 heures et 15 minutes par jour.

Les faits ci-dessus prouvent pleinement que la Chine a accompli de grandes réalisations en matière de protection des droits et des intérêts des minorités ethniques. La clique du Dalaï-Lama sape l'unité nationale au nom de la religion et veut diviser la patrie. Cela n’a aucun lien avec de soi-disant « croyances religieuses » et « traditions culturelles nationales ». C'est le comportement politique qui vise à séparer le pays. Les délégations du Tibet chinois visitent souvent des pays européens tels que la Suède et y mènent des échanges amicaux. Si certaines personnes et médias en Suède se soucient vraiment du Tibet, il est tout à fait possible de tenir des dialogues avec ces délégations. Nous sommes disposés à leur fournir de l'aide à cet égard.

Nous espérons sincèrement que l’agence de presse suédoise pourra envisager la Chine dans une perspective de développement, au lieu d’écouter les mensonges des forces anti-chinoise qui donnent une vision troublée de la Chine. Nous espérons que l'agence de presse suédoise aura le courage de publier notre article afin de faire connaître la vérité à leurs lecteurs. L’ambassade chinoise est disposée à présenter à l’agence de presse suédoise et ses lecteurs la Chine et le Tibet de manière objective et globale, et de mener un dialogue et un échange de manière positive et constructive.

(Rédactrice: Caroline)