Matsutake : une grande exploitation agricole au Tibet

Publié le 2018-08-08 à 10:13  |  China Tibet Online

En Chine, les matsutakes sont répandus en région tempérée, de 1 600 à 3 200 mètres d'altitude. En effet, de juin à novembre, le matsutake pousse aux pieds de diverses espèces de pins, de chênes ou encore de rhododendrons. Quant à la cueillette, elle a lieu de août à septembre. 

Si le matsutake a été mentionné pour la première fois dans un écrit datant de la dynastie des Song (960-1279), il est en fait apparu il y a des milliers d’années. D’après des études, ce champignon est riche en protéine et contient 18 acides animés, 14 oligo-éléments vitaux, 49 nutriments essentiels, 5 acides gras insaturés, des dérivés d’acide nucléique, ainsi que des hormones peptidiques. Ce sont notamment 3 autres substances actives contenues dans le matsutake qui font de lui l’un des champignons médicinaux les plus prisés dans le monde.

40% de la production nationale de matsutakes provient de la province du Yunnan. Les matsutakes en provenance de la préfecture de Deqen constituent plus de 65% de l'exportation de champignon frais du Yunnan. Deqen est ainsi devenu la ville d'origine des matsutakes du Yunnan.

Ces derniers temps, de nombreux jeunes , comme Drolma, ont ouvert leurs propres boutiques en ligne sur Wechat afin de tirer profit de ces ventes de cèpes. « Nous cueillons nous-même les cèpes mises en vente sur ma boutique, parfois avec l’aide de nos voisins. Durant la saison de la cueillette, nous mettons en vente ces trésors naturels qui nous apportent un complément de revenu. Mes matsutakes sont de qualité et à petit prix. Grâce au bouche à oreille, les affaires sont bonnes dernièrement », a-t-elle précisé. Les matsutakes lui permettent de vivre confortablement dorénavant.

(Rédactrice: Caroline)