Les étudiants tibétophones tombent amoureux des Tibétains à travers la langue

Publié le 2018-07-11 à 09:29  |  China Tibet Online

À la fin du mois de juin, l’Institut des études tibétaines de l’Université centrale des nationalités a organisé une cérémonie de remise des diplômes et de graduation. Au total, 114 diplômés ont reçu leur diplôme. Parmi eux, 18 étudiants qui ont étudié à partir de zéro la langue tibétaine et qui ont obtenu un diplôme en littérature.

Les diplômés qui ont étudié à partir de zéro la langue tibétaine prennent une photo de groupe avec leurs professeurs.

Il est rapporté que pour cultiver les talents de la langue tibétaine qui joueront un rôle dans l'éducation culturelle et le développement social dans les zones ethniques, dans la construction économique et les échanges culturels au pays et à l’étranger, l’Université centrale des nationalités, l’Université du nord-ouest pour les nationalités et l’Université du sud-ouest pour les nationalités ont admis des étudiants à l’échelle nationale depuis 2011 pour leur classe de tibétain pour les débutants. À partir de 2018, trois classes de langue tibétaine ont gradué de l’Institut des études tibétaines de l’Université centrale des nationalités.

Un groupe de diplômés débutants de langue tibétaine.

« Avant d'entrer à l’université, je n’avais pas de contact avec les Tibétains. Pendant le collège, en apprenant l'histoire et la culture tibétaines, j’ai vécu avec des étudiants tibétains, et j’ai fait un stage social dans les régions tibétaines pendant l'été. J'ai une compréhension plus profonde des Tibétains. Cela a changé les stéréotypes que j’avais sur la culture tibétaine et les Tibétains dans le passé. De nos jours, alors que ma compréhension de l'histoire et de la culture tibétaines continue à s'approfondir, je ressens une connexion plus profonde avec cette nation », dit le diplômé Yang Jiaying sur ses études et sa vie à l’Institut des études tibétaines. « J’aime discuter avec les étudiants tibétains. Ils sont gentils, sincères et simples, et ils ont un fort sentiment de responsabilité nationale. Ils m’aident à apprendre le tibétain avec enthousiasme. Ils enregistrent même des textes pour moi, ce qui est pratique pour moi pour pratiquer ma compréhension orale. »

Parlant des enseignants de l’Institut des études tibétaines, Yang Jiaying a dit : « Les professeurs sont très bons ! Que ce soit les conférenciers ou les enseignants administratifs, ils se soucient de l’apprentissage et de la vie de nos étudiants. Les étudiants qui sont des débutants en langue tibétaine n’ont presque aucune base linguistique. C’est très stressant pour les enseignants tibétains qui enseignent les cours. Mais chaque enseignant essaie d’améliorer notre niveau de langue tibétaine et notre intérêt pour l’apprentissage. Qu’il soit académique ou humain, les professeurs de l’Institut des études tibétaines nous ont donné un exemple. »

« Ayant fait des études sur les connaissances tibétaines pendant cinq ans, j’aime cette nation avantage. » Après avoir été diplômée, Yang Jiaying a été admise avec succès par l’Université centrale des nationalités pour poursuivre une maîtrise en histoire et en culture. « Je prévois de définir la direction de ma recherche comme la relation entre les Tibétains et la dynastie centrale sous les dynasties des Ming et des Qing et la politique de la dynastie centrale par rapport aux régions frontalières. »

« Bien que cette spécialité ne soit pas facile, mais je ne le regrette pas du tout. Cette profession m'a appris que “apprécier la culture et les valeurs des autres comme les nôtres, le monde deviendra alors plus harmonieux”, et cela me rend également plus tolérant. J’ai beaucoup appris sur la culture tibétaine, et après avoir connu de nombreux enseignants et amis tibétains, j’aime cette nation davantage. » L’étudiante Wang est très reconnaissante envers cette profession pour sa croissance personnelle.

Il est entendu que la plupart des étudiants débutants de la langue tibétaine sont des étudiants non tibétains. Ils savent peu de choses sur la culture tibétaine avant d’entrer à l’université. Après avoir étudié à l’université, la plupart des étudiants ont une compréhension systématique de la culture tibétaine. Le professeur Zhou La, vice-doyen de l’Institut des études tibétaines de l’Université centrale des nationalités, est très satisfait de cela.

« Avec les efforts conjoints des enseignants et des étudiants, les étudiants débutants en tibétain ont des résultats académiques satisfaisants, et ces enfants forment le pont entre la culture tibétaine et d’autres cultures nationales. »

Source: China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)