La forte atmosphère du Nouvel An dans la région du Yarlung, au Tibet

Publié le 2021-02-20 à 09:53  |  China Tibet Online

« Il y a tellement de choses à préparer pour la nuit des « gutu ». Non seulement toute la famille se réunit pour manger des gutu, mais après avoir mangé, divers rituels traditionnels doivent être exécutés. » Drolkar, une habitante du district de Nêdong dans la ville de Shannan, et sa famille sont occupés.

Drolkar a toujours été « l'hôte » lors de la nuit des gutu à la maison. Elle n'est pas seulement responsable de cuisiner les « gutu », elle doit également enseigner à son fils comment effectuer une série de cérémonies de célébration du Nouvel An. Elle a déclaré aux journalistes : « Maintenant, nos vies s'améliorent de plus en plus. Nous voulons bien célébrer la nouvelle année ! »

La maison de Tashi qui est membre du comité de quartier de Tsethang est plongée dans l'esprit du Nouvel An. Les tables tibétaines sont couvertes de bonbons, de boissons, de viande séchée et de diverses sortes de « kasai » (un aliment traditionnel frit). Les pepinos, le beurre, la tsampa, les semis d'orge, etc. sont disposés sur une table basse.

Tashi, qui a près de 60 ans, est pleine d'énergie et ses jambes et ses pieds sont encore habiles. En parlant de la Fête du Printemps et du Nouvel An tibétain, la joie du vieux Tashi va au-delà de ses mots. « La Fête du Printemps et le Nouvel An tibétain sont des fêtes traditionnelles importantes de la nation chinoise. Maintenant, ce que les gens mangent, boivent, portent et utilisent en temps normal n'est pas très différent de ce que les gens mangent, boivent, portent et utilisent pendant le Nouvel An. Alors maintenant, nous accordons plus d'attention aux réunions de famille et d'amis, aux rassemblements animés et heureux. »

Chez M. Li, qui vit dans la communauté de Zangyuan, la table est pleine de plats authentiques du Henan (centre de la Chine). M. Li, qui est spécialisé dans les carreaux d'argile, a déclaré : « Nous n'avons déménagé ici qu'à la mi-décembre de l'année dernière. Depuis mon arrivée, je travaille sur des maisons un peu partout, et je n'ai pas encore eu le temps de faire connaissance avec la ville, maintenant je dois profiter des vacances de la nouvelle année pour aller me promener. »

Les paysages magnifiques du Tibet, les coutumes folkloriques uniques et le peuple tibétain hospitalier sont devenus des éléments magnifiques qui retiennent l'attention des gens, et ce sont aussi des raisons pour lesquelles les gens choisissent de visiter le Tibet pour la nouvelle année. « L'hiver ici n'est pas trop froid. C'est une expérience de voyage complètement différente pour moi », affirme Liu Rongrong. Dans les rues de Tsethang, à l'entrée d'un restaurant, elle explique qu'elle est venue au Tibet pour le Nouvel An. Elle dit qu'elle avait prévu de venir au Tibet pour le Nouvel An il y a longtemps et que finalement elle a pu réaliser son souhait. « Pendant la Fête du Printemps et le Nouvel An tibétain, je veux m'habiller plus joliment. Je veux sortir et prendre quelques photos, afin de garder un souvenir inoubliable de ce voyage au Tibet. »

(Rédactrice : Claire SHENG)