Le rêve d'arts martiaux des jeunes Tibétains

Publié le 2021-01-14 à 09:23  |  China Tibet Online

Dans l'après-midi, un groupe d'élèves pratiquent des mouvements d'art martial dans la cour de récréation de l'école Yucai, dans le comté de Garzê, préfecture autonome tibétaine de Garzê, province du Sichuan. ZHANG Junfang et DU Chao, leurs entraîneurs, ajustent les mouvements de ces jeunes pratiquants. C'est la routine quotidienne de ces adolescents d'une équipe d'art martial établie par leurs deux entraîneurs.

ZHANG Junfang, 42 ans, est un enseignant venu de Chengdu, il s'est inscrit dans un programme d'aide en parrainage qui l'a amené dans cette école au Tibet. Il pratique les arts martiaux depuis son enfance. Il est un arbitre national de premier ordre des arts martiaux. En août de cette année, Zhang Junfang a été sélectionné par le Bureau de l'éducation comme enseignant en programme d'aide pour aller au comté de Garzê. DU Chao, également inscrit dans le même programme, a eu l'idée de créer une équipe d'arts martiaux dans le comté de Garzê. Tous deux entraîneurs sportifs ayant des compétences martiales professionnelles, ZHANG et DU se sont vite entendus sur la création d'une telle équipe.

La préparation préliminaire leur a pris quelques semaines avant que les deux aient formellement créé l'"équipe d'art martial Little Plateau Eagle" début septembre. Les 17 membres recrutés étaient tous des étudiants de la même école où ils enseignaient. Comme il ne faut pas perturber l'horaire de cours, les deux enseignants et les jeunes membres de l'équipe se réunissent pendant le temps de repos et commencent à s'entraîner pendant la pause de midi, après l'école dans l'après-midi et en cours d'éducation physique. C'est devenu leur routine.

La jeune fille de 11 ans, Sherab Lhamo, est l'un des membres de l'équipe. Pour elle, les arts martiaux étaient autrefois quelque chose qu'elle ne voyait qu'à la télévision. Lorsqu'elle a rejoint l'équipe d'arts martiaux, elle est immédiatement tombée amoureuse des arts martiaux. Chaque soir, elle rentrait chez elle et répétait les mouvements plusieurs fois pour s'entraîner. En quelques jours seulement, elle a maîtrisé les techniques basiques de paume et du poing.

La transmission des arts martiaux traditionnels sur le campus est une excellente initiative qui non seulement favorise la santé physique et mentale des jeunes, mais aussi réanime efficacement la transmission de la culture traditionnelle et développe la forme physique nationale. Pour les enfants des zones pastorales reculées, l'apprentissage des arts martiaux traditionnels est d'une grande importance. En tant que fondateur de l'"équipe d'art martial Little Plateau Eagle", ZHANG Junfang a déclaré qu'il enseignerait tout ce qu'il a aux élèves sans aucune réserve, et qu'il s'efforcerait de faire en sorte que davantage d'enfants apprennent les arts martiaux, afin que les arts martiaux puissent être largement connus et pratiqués dans la région du plateau.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)