À Nangqên, dans la province de Qinghai : des jeunes de familles pauvres prennent leur pinceau pour faire carrière dans la peinture Thangka

Publié le 2020-07-30 à 18:08  |  China Tibet Online

Notre reporter a récemment visité le Parc industriel de lutte contre la pauvreté dans le comté de Nangqên, dans la préfecture autonome tibétaine de Yushu, dans la province de Qinghai. Sangmê, un peintre de Thangka qui s'est installé dans le parc industriel, recrute des enfants issus de foyers en situation de pauvreté. Ses disciples apprennent tout, des techniques de base comme le dessin de fil et la coloration jusqu'à l'héritage des techniques anciennes de la peinture Thangka. Entre-temps, la peinture Thangka est devenue un nouveau moyen pour ces enfants de se sortir de la pauvreté et d'augmenter leurs revenus. L'image suivante montre un jeune peintre qui peint Thangka.

 

Maître Sangmê mélange des pigments minéraux. 

Une femme peintre peignant Thangka.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)