Début de la construction de la base archéologique dans la zone tibétaine du Qinghai

Publié le 2019-09-11 15:52  |  China Tibet Online


Un temple restauré à Yushu, au Qinghai.

Le 4 septembre dernier, le Département provincial de la Culture et du Tourisme du Qinghai a déclaré que la construction de la base archéologique de la zone tibétaine de la province avait commencé. Une fois le projet terminé, il deviendra le premier musée complet de la province pour la conservation, le tri et la restauration des vestiges culturels.

La région tibétaine du Qinghai est la plus grande agglomération tibétaine, à l'exception de la région autonome du Tibet, en Chine. Six des dix préfectures autonomes tibétaines de Chine sont situées dans le Qinghai. À l'intérieur de ces préfectures autonomes, le couloir de la route de la soie de l'Asie du Sud (section de Qinghai), la route de la soie du Qinghai et l'ancienne route commerciale entre la dynastie des Tang et l'ancien Empire tibétain sont des zones où se trouvent un grand nombre de vestiges culturels de la province.

La base archéologique de la zone tibétaine du Qinghai est située dans la vieille ville du comté de Guide, préfecture autonome tibétaine de Hainan. Elle couvre une superficie de 10 mu (environ 0,67 hectare), avec une zone de construction de 6 000 mètres carrés et un investissement total de 30 millions de yuans (environ 3,8 millions d'euros).

La base archéologique tibétaine du Qinghai mènera principalement des recherches sur la restauration et la reproduction des vestiges culturels. De plus, des expositions, des activités d'expérience archéologique, des formations professionnelles en archéologie, des progammes portant sur la culture traditionnelle et des produits touristiques culturels haut de gamme seront mis en avant dans la future base.

(Rédactrice : Claire SHENG)