Qu'est-ce que le « bain thérapeutique tibétain Lum » ?

Publié le 2018-12-04 à 13:43  |  China Tibet Online

Le 28 novembre, la Chine a annoncé que les connaissances et les pratiques des Tibétains chinois en matière de prévention et de contrôle des maladies liées au « bain thérapeutique tibétain Lum » avaient été incluses dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO. Mais le bain peut-il aussi prévenir et traiter les maladies ? Qu’est-ce que ce fameux « bain thérapeutique tibétain Lum », qui vient d’être accepté ? 

Quand Yao Wangxing (Taibai Jinxing, en traduction chinoise, selon les projections du calendrier tibétain, qui apparaît de juillet à août chaque année) apparaît, alors la fête traditionnelle annuelle du peuple tibétain — le « Kima Riji » (le festival de baignade) commence également. Le bain de médecine tibétaine est né de l’approfondissement du festival de baignade, et contient un ensemble complet de systèmes théoriques et de procédures pratiques. 

Lors du festival de la baignade, des Tibétains se baignent dans la rivière Lhassa. 

Le bain médicinal tibétain est aussi appelé bain « Wuwei Ganlu ». Il a été enregistré pour la première fois dans le classique de la médecine tibétaine intitulé « Les quatre livres de la médecine », datant de plus de mille ans. Le bain de médecine tibétaine est guidé par la vision du peuple tibétain qui s’appuie sur les « cinq sources » de la vie, à savoir le sol, l'eau, le feu, le vent et l'air, et le concept de santé et de maladie « à trois voies » à savoir « long », « chiba » et « peigen ». Cette technique utilise de l’eau bouillante et médicamentée, ou de la vapeur, pour ajuster l'équilibre de votre corps et de votre esprit. C’est un ensemble de connaissances et de pratiques traditionnelles qui garantit la vie, la santé et la prévention des maladies.

En tant que partie intégrante de la médecine tibétaine « Sovajba », « le bain thérapeutique tibétain Lum » est un héritage dans les zones tibétaines rassemblant la vallée de Yalong du plateau Qinghai-Tibet et des zones agricoles et pastorales tibétaines des monts Zongka. Cette technique est largement distribuée dans les régions tibétaines du Tibet, du Qinghai, du Sichuan, du Gansu et du Yunnan.

Dans la pratique, les bains de médecine tibétains ne nécessitent pas d'équipement spécial ou coûteux. La plupart des médicaments nécessaires sont disponibles en abondance. En outre, le médicament agit directement sur la peau, les orifices, etc., et agit rapidement directement sur les endroits atteints par les maladies sans causer d’effets secondaires évidents. Les bains médicinaux tibétains sont largement utilisés en pratique clinique.

En 2010, le Tibet a initié un travail de compilation de littérature médicale tibétaine et de projets de promotion technologique appropriés. Selon les critères tels que la simplicité des méthodes de fonctionnement, la nécessité des équipements médicaux, 18 technologies appropriées, y compris les bains de médecine tibétaine, ont été sélectionnées et promues dans tout le Tibet.

Récemment, la cérémonie de lancement du projet « Évaluation de l'efficacité clinique du traitement des sources chaudes de Yangbajing pour l'arthrose du genou » s'est tenue dans la Région autonome du Tibet. Le projet vise à utiliser les bains dans les sources thermales et des méthodes de traitement avec la médecine tibétaine pour résoudre les douleurs physiques et mentales des patients admis dans la région qui souffrent des rhumatismes.

(Rédactrice : Claire SHENG)