Concours d’identification d’herbes médicinales traditionnelles tibétaines

Publié le 2018-09-04 à 11:00  |  China Tibet Online

Le 30 août dernier, la 6e édition du concours de d’identification d’herbes médicinales traditionnelles tibétaines s’est tenue dans les locaux de l’hôpital de la médecine tibétaine. Au total, une cinquantaine de médecins tibétains y ont participé.

Le concours est divisé en quatre parties, à savoir l’identification d’herbes médicinales fraîches et déshydratées, l’énumération des composants de formules pharmaceutiques, et celle de formules médicinales connues sous le nom de Khatsa.

Avant la tenue du concours, des experts de l’hôpital se sont rendus à Lhassa et Nyingchi cueillir quelque 400 espèces d’herbe médicinale et en ont choisi une centaine parmi elles comme étant celles à identifier. On y trouve entre autres l'orpin rose, l’euphorbe de Pékin et la rhubarbe noble.

D’après Pema Yangdron, responsable de l’hôpital, le département de la formule Khatsa sera mis en service d’ici la fin de l’année. Cette fameuse formule consiste notamment à ajouter certaines plantes médicinales sur la base d’une formule existante, en fonction de la situation pathologique de chaque patient, afin d’optimiser le traitement.

En effet, c’est après plusieurs années de recherche sur des concepts de culture de plantes médicinales, que le laboratoire de culture d’espèces médicinales en danger a réussi à grouper 8 semences de différentes espèces. Au total, ce sont 27 plantes médicinales tibétaines, comme le Veronica eriogyne, qui ont pu être apprivoisées et cultivées en grand nombre.

(Rédactrice: Caroline)