Le temple Janye danse le « Qiangmu »

Publié le 2018-08-31 à 10:41  |  China Tibet Online

Le 26 août, c'était le 15 juillet selon le calendrier tibétain. La représentation annuelle de la danse Qiangmu a eu lieu au temple de Janye dans le comté de Chongye, dans la ville de Lhoka de la région autonome du Tibet, pour réaliser une belle prière pour l'année à venir et la sécurité des animaux. Le temple de Janye est également appelé « Putang Janye », ce qui est une translittération tibétaine qui veut dire « l'œil à droite ». Selon les informations, le temple a été nommé d'après l'un des dix disciples du Bouddha Sakyamuni. Le temple de Janye appartenait à l’école bouddhiste tibétaine Karma Kagyu, et ensuite a adopté l’école Gelugpa. Le temple de Janye a été construit au 11e siècle par le 13e Gezizabahn (1012-1090).

« Qiangmu » veut dire en tibétain la « danse religieuse », et fait référence à une danse sous le rythme des instruments bouddhistes avec des danseurs portant des masques avec un symbolisme bouddhiste.  « Qiangmu » est un rituel tantrique unique et une forme d'art du bouddhisme tibétain. C'est une forme d'art religieux du bouddhisme tibétain dans lequel les danses folkloriques tibétaines et les danses indiennes de vajra se combinent en un tout.

Chaque année, en plus de ces activités religieuses du temple de Janye, il y a aussi la « fête de protection divine » qui est organisé lors de la nouvelle année et le 8 février dans le calendrier tibétain, lors desquelles on organise aussi un spectacle « Qiangmu ».

(Rédactrice: Caroline)