Le pré-examen d’admissibilité au diplôme Geshe Laramba est terminé

Publié le 2018-07-10 à 09:59  |  China Tibet Online

Le 5 juillet a officiellement marqué la fin des 6 jours d’épreuves écrites du pré-examen d’admissibilité en session estivale du diplôme Geshe Laramba de 2019. Organisé par la division tibétaine de l’association bouddhiste chinoise, ce test de culture générale s’est tenu à Lhassa.

Au total, ce sont 12 candidats bouddhistes, des membres du jury et quelques 430 accompagnants qui ont participé à l’épreuve portant sur les 5 ouvrages majeurs sur la théorie bouddhiste de cet examen. Les participants venaient tous des 4 monastères de Lhassa (le Sera, le Drepung, le Ganden et le Rato), du monastère de Tashilhunpo à Shigatsé, des 4 monastères de Chamdo (le Champa Ling, le Xian de Baxoi, le Yendum et le Changtod), ainsi que des 2 monastères de Nagchu (le Rab Tung et le Chokhorgyal).

Pour faire face  à la difficulté de cet examen, les candidats se doivent d’être des érudits, autant en bouddhisme qu’en culture générale. Les 12 participants étaient âgés de 30 à 51 ans.

Les moines participant à cet examen viennent principalement des monastères de Lhassa et de Shigatsé. Grâce au développement du transport au Tibet et à la politique de discrimination positive, menée par l’association bouddhiste locale, de plus en plus de moines en provenance de régions reculées comme Nagchu et Chamdo ont la possibilité d’y participer. 4 des 12 candidats du dernier examen viennent justement du Chamdo.

« J’ai vraiment tout donné dans l’épreuve sur les 5 ouvrages majeurs et dans les 2 épreuves de culture générale. Ce serait formidable si j’obtiens le diplôme Geshe Laramba, mais je n’aurais aucun regret si ce n’était pas le cas », a confié Lozang, seul candidat venant de Shigatsé. Âgé de 44 ans, il étudie le bouddhisme au monastère de Tashilhunpo depuis 30 ans. « Je n’arrêterai jamais d’étudier, je veux y passer toute ma vie », a-t-il ajouté.

Geshe signifie “bon en savoir” en tibétain. Le diplôme Geshe des 3 grands monastères de Lhassa est classé en 4 niveaux, à savoir le Doramba, le Lingtsi, le Tsokrampa et le Laramba. Parmi eux, c’est le diplôme Geshe Laramba qui est destiné aux moines de l'école Gelugpa du bouddhisme tibétain.

La manière de classer les diplômes Geshe et leurs noms varient entre les trois grands monastères. La division tibétaine de l’association bouddhiste organise, chaque année, les examens dans l’un des trois grands monastères de Lhassa. Afin d’obtenir ce diplôme, il faut réussir l’examen d’admissibilité et la soutenance finale. Cette année, c’est au monastère de Sera que s’est déroulée l’épreuve sur les 5 ouvrages majeurs sur la théorie bouddhiste.

(Rédactrice: Caroline)