Experts : la confiance dans l'héritage et l'innovation de la médecine traditionnelle tibétaine se renforce

Publié le 2020-09-09 à 10:22  |  China Tibet Online

Récemment, Tashi Tsering, directeur du département d'orthopédie de l'Hôpital de médecine traditionnelle tibétaine de la région autonome du Tibet, a dit que le septième symposium central sur le travail du Tibet a renforcé sa confiance dans l'héritage et l'innovation de la médecine traditionnelle tibétaine. « Avant de prendre ma retraite, il est nécessaire de faire émerger une équipe de recherche en médecine tibétaine de haut niveau. »

Selon Tashi Tsering, dans le cadre de la médecine traditionnelle chinoise et grâce à l'investissement continu dans la formation du personnel et au soutien financier du gouvernement central au gouvernement local du Tibet, la médecine tibétaine a fait des réalisations importantes dans les domaines de la compilation de livres anciens, de la recherche fondamentale, de la recherche clinique et de la recherche en médecine tibétaine, en particulier dans la large application des idées et des méthodes de recherche médicale moderne. Tout cela a promu la modernisation de la médecine traditionnelle tibétaine et le développement des recherches sur la médecine tibétaine.

Avec le soutien de ces projets nationaux, Tashi Tsering a dirigé l'équipe de recherche scientifique pour mener des recherches approfondies et des améliorations sur la méthode de remise en place des os de la médecine tibétaine. Avec la biomécanique, la médecine du sport et les systèmes de science des matériaux moléculaires dans la pratique clinique, ils ont compilé un ensemble de méthodes de traitement applicables à différents types de fractures, établissant les principes de traitement correspondants et 150 types de normes de diagnostic et de traitement des maladies osseuses et traumatiques de la médecine tibétaine. Les « Diagrammes d'anatomie de la médecine tibétaine », compilés et publiés par lui, ont remporté le premier Prix national des livres de médecine de 2019 de l'Association nationale chinoise de médecine.

Dechen Paldron est la directrice du département des maladies du foie de l'Hôpital de médecine traditionnelle tibétaine. Elle a terminé la « Recherche clinique sur le traitement de l'hépatite de la jaunisse avec la thérapie purgative de la médecine tibétaine » et a remporté le troisième prix du progrès scientifique et technologique de la région autonome du Tibet. Cette méthode de diagnostic et de traitement caractéristique a ensuite été promue dans tout le Tibet.

« Pratiquer la médecine est un processus d'apprentissage continu. » En 1997, le département des maladies du foie de l'Hôpital de médecine traditonnelle tibétaine a été créé. Pendant six mois, Dechen Paldron a fait un voyage spécial à Nagqu, au Tibet, pour y trouver un vieil artiste médical tibétain qui était compétent dans la thérapie purgative de la médecine tibétaine. Puis elle a invité des experts à mener des recherches sur des sujets connexes, tout en organisant des formations techniques sur le diagnostic et le traitement.

« Désormais, tous les secteurs attachent une grande importance au développement de la médecine tibétaine. En tant que responsable académique et tutrice pour les étudiants en master de l'Université de médecine tibétaine du Tibet, j'espère former plus de talents de recherche de haut niveau et de talents appliqués. » Dans le processus d'enseignement de Dechen Paldron, l'accent est mis sur la théorie et la pratique. Les étudiants doivent maîtriser les 18 compétences de diagnostic et de traitement spéciaux de la médecine tibétaine, tels que la thérapie par le feu, le frottement et la saignée.

« La protection écologique du plateau Qinghai-Tibet est profondément liée à l'héritage de la médecine traditionnelle tibétaine. Les animaux, les plantes et les minéraux sont les trois éléments essentiels de la médecine tibétaine », dit Tashi Tsering, ajoutant que le septième symposium central sur le travail du Tibet a mentionné que la protection de l'écologie du plateau Qinghai-Tibet était la plus grande contribution à la survie et au développement de la nation chinoise. « Cette phrase a parlé directement au cœur des praticiens de la médecine tibétaine. »

(Rédactrice : Claire SHENG)