Des experts étrangers demandent des efforts conjoints pour la paix mondiale à l'heure où la Chine célèbre le 75e anniversaire de la victoire dans la Seconde Guerre mondiale (SYNTHESE)

Publié le 2020-09-04 à 14:44  |  Xinhua

L'ordre mondial établi après la fin de la Seconde Guerre mondiale a été durement gagné et la communauté internationale devrait tirer les leçons de l'histoire, chérir la paix dans le monde et s'opposer à l'hégémonisme et à la politique de puissance, ont indiqué des experts étrangers.

Le président chinois Xi Jinping a prononcé jeudi un discours lors d'un symposium organisé à Beijing commémorant le 75e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et de la Guerre anti-fasciste mondiale.

Xi Jinping, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a souligné que le grand esprit de résistance à l'agression engendré pendant la guerre est une source d'inspiration inestimable et motivera toujours le peuple chinois à surmonter toutes les difficultés et tous les obstacles et à s'efforcer de réaliser le renouveau national.

Michael Wood, historien britannique et professeur d'histoire publique à l'Université de Manchester, a de son côté déclaré qu'à l'occasion du 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, il est important de se rappeler que la Chine fut aux côtés de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis et de l'Union soviétique dans la lutte contre le fascisme.

La défaite du fascisme a inspiré de nombreuses personnes dans le monde à œuvrer pour la paix et la compréhension, a poursuivi M. Wood, qui a aussi exprimé son espoir que les gouvernements du monde entier d'aujourd'hui "travailleront ensemble pour assurer l'équité, la justice et le progrès pour tous".

Nourhan el-Sheikh, un expert en affaires asiatiques à l'Université du Caire en Égypte, a pour sa part noté que le discours du président chinois est une sorte de rappel pour que les gens tirent les leçons de cette grave crise historique. "La logique négative de cette guerre a toujours un impact sur les politiques des affaires étrangères et du développement de certains pays. Il existe toujours un marché pour l'impérialisme et l'hégémonisme", a fait remarquer le chercheur. "Nous devons être fiers de la victoire" et éviter à tout prix de connaître à nouveau une telle guerre, a-t-il souligné.

Christine Bierre, rédactrice en chef du magazine français Nouvelle Solidarité et experte à l'Institut Schiller France, a déclaré qu'il était nécessaire en ce jour de passer en revue l'importante contribution de la Chine à la victoire dans la guerre mondiale antifasciste. Commémorer ce moment historique, a-t-elle dit, c'est rappeler aux gens qu'ils ne doivent pas oublier les douloureuses leçons de la guerre, et qu'ils doivent aussi chérir et sauvegarder la paix afin que la tragédie ne se répète pas.

Pour Hussam Shuaib, analyste politique syrien, le discours de Xi Jinping a envoyé une voix rationnelle vers le monde pour se souvenir de l'histoire, s'opposer à la guerre et chérir la paix. Selon l'expert, le PCC a toujours été attaché au développement pacifique et au bien-être des gens, et l'histoire et la réalité actuelle ont prouvé que tant que le peuple chinois adhérera au leadership du PCC et à la voie du socialisme à caractéristiques chinoises, il relèvera sûrement les défis, surmontera les difficultés et atteindra l'objectif du renouveau national.

Selon Cavince Adhere, chercheur kényan en relations internationales, grâce à ses efforts acharnés, la Chine est devenue un acteur international fort et dynamique avec une influence bienfaisante dans le monde entier. La Chine devrait continuer à tirer parti de son propre récit du renouveau national marqué par la fourniture de biens publics de grande envergure et une vision du monde qui met l'accent sur la paix et le développement, a-t-il également noté.

(Rédactrice : Estelle ZHAO)