Le peuple Deng au Tibet : des tribus primitives à la vie moderne

Publié le 2021-03-25 à 09:17  |  China Tibet Online

Le village de Gayao dans la vallée de la rivière Zayü Qu dans le comté de Zayü, au Tibet, se perche à environ 2 000 mètres d'altitude. Des montagnes enneigées et des rizières en terrasses au loin, des maisons et des bananiers à proximité, le village abrite plus de 300 Deng, un peuple ayant des coutumes très originales, formant ensemble une belle image, tout comme un "paradis".


En photo : le village de Jingdu le 29 janvier.

Ku Meixia, 57 ans, se vêtit d'un habit des Deng et porte un long couteau autour de sa ceinture. Le 30 janvier, il a présenté aux journalistes son village et sa famille, tout en allumant de temps en temps une cigarette. "Dans le passé, les Deng vivaient dans une véritable pauvreté. Je ne m'imaginais pas qu'en l'espace de quelques décennies, nous pouvions passer de l'état d'un tribal primitif à une communauté menant une vie moderne." a-t-il déclaré avec émotion.

Les personnes âgées du village de Gayao se souviennent qu'avant la libération pacifique du Tibet (en 1951), la population Deng était dispersée dans les vallées environnantes de la rivière Zayü Qu, de la rivière Dulai et de Gedu. En août 1950, le plus grand tremblement de terre de magnitude 8,6 - le plus fort jamais enregistré en Chine - s'est produit dans la région de Zayü et de Mêdog, et toutes les maisons ont été détruites, si bien que la plupart des Deng se sont regroupés et se sont installés dans le haut et le bas de Zayü dans la région de Zayü.


En photo : la maison aux deux étages de Ku Meixia, dans le village de Gayao, le 30 janvier.

A la frontière sud-ouest la plus éloignée de la Chine, aujourd'hui, le village de Gayao et tous les villages voisins comme Buba et Jingdu sont aujourd'hui facilement accessibles par les routes en ciment ou bitumées. Ces villages sont même alimentés par une couverture complète d'eau courante, d'électricité sûre et du signal 4G.

Le jour même, les habitants du village de Gayao étaient en train de préparer des produits de fin d'année pour célébrer la fête du Printemps, aussi connue sous le nom du Nouvel An Chinois. "Notre tradition de la fête est similaire à celle dans d'autres régions de la Chine, et les Deng qui travaillent ailleurs retourneront chez eux pour une réunion familiale lors de la fête." Ku Meixia a dit que sa propre maison de deux étages était construite en 2018 en versant plus de 300 000 yuans, dont 120 000 subventionnés par le gouvernement.

"Nous les Deng accordont une attention particulière à l'éducation après être sortis de la pauvreté. Maintenant, on a 80 élèves à l'école, y compris 20 étudiants. " Il a déclaré qu'il s'agissait d'une chose incroyable dans le passé.


En photo : le Deng Ku Meixia prenant un selfie avec sa fille dans sa maison.

Ku Meisha a une grande famille, avec cinq enfants et sept petits-enfants. Il convient de mentionner que ses trois beaux-fils, sont respectivement Deng, Han et Tibétain. Selon Xiao Liyang, la deuxième fille de Ku Meixia, son mari est un Tibétain originaire du comté de Nang, près de la ville de Nyingchi et ils se sont rencontrés au travail puis sont tombés amoureux.

Le village de Jingdu, situé de l'autre côté du canyon par rapport au village de Gayao, est également un village peuplé des Deng, mais un peu plus petit, avec plus de 110 personnes. Apang, directeur du comité du village de Jingdu, a fait savoir que le climat est agréable et les produits sont riches à Zayü, et que les villageois n'avaient pas de souci d'approvisionnement auparavant, mais ils ne présentaient pas non plus un bon moral. "On pouvait souvent voir des villageois ivres et allongés sur le bord de la route dans le village de Jingdu".


En photo : un habitant du village de Jingdu cueillant des oranges dans une orangerie.

Plus tard, les villageois ont pris l'initiative de participer à la formation aux techniques de plantation du kiwi et de l'orange, et ont commencé à développer l'économie de cour et à fournir des prestations de services avec des chargeurs et des camions.


En photo : Apang, directeur du comité du Parti du village de Jingdu, montrant des kiwis récoltés dans le village.

La jeune génération des Deng qui est sortie des montagnes apporte également des changements à Zayü. Par exemple, Liao Zelu, secrétaire de la branche du Parti du village de Jingdu, prévoit d'utiliser les avantages climatiques et paysagers de la région et les caractéristiques ethniques locales pour attirer les touristes et développer ainsi le tourisme.

(Rédactrice : Claire SHENG)