Pasang Dradul : transformer la maison privée en auberge et augmenter les revenus de la famille

Publié le 2021-03-22 à 15:02  |  China Tibet Online

Pasang Dradul, un villageois du village de Poma, du canton de Naiqung, du district de Doilungdêqên, de la ville de Lhassa, a déclaré : « Maintenant, la vie de ma famille a énormément changé! La maison est plus grande, le transport plus pratique et les enfants dans de meilleures conditions d'apprentissage. Je ressens plus de bonheur dans ma vie.»  

Pasang Dradul est originaire du village de Namkar, du canton de Gurum, du district de Doilungdêqên. Avant 2015, la famille dépend uniquement de l'élevage pour ses moyens de subsistance, ses revenus sont pitoyablement modestes. Son épouse Baidi Chodron étant fragilisée par la maladie, la majeure partie des revenus annuels de la famille est utilisée pour son traitement. En outre, comme ils doivent élever trois enfants, le fardeau de vie de la famille est alors presque insoutenable. En 2015, la famille de Pasang Dradul a été enregistrée comme un ménage frappé par la pauvreté. 

En 2016 advient le bon vent : la bonne politique de réinstallation pour lutter contre la pauvreté. La famille de Pasang Dradul a ainsi déménagé dans le cinquième site de réinstallation du village de Poma. Maison spacieuse et lumineuse, canapés, téléviseurs, réfrigérateurs et autres meubles et appareils électroménagers sont tous disponibles. Le transport est pratique et ils peuvent même acheter des produits de première nécessité juste près de chez eux. Toutes les scènes qu'ils pouvaient être vues à la télévision sont entrées dans leur propre vie. 

Pasang Dradul est toujours une personne assidue. Le comité du village de Poma a vigoureusement promu la politique de réduction ciblée de la pauvreté et Pasang Dradul s'est rendu compte que c'était une opportunité. Peu de temps après la réinstallation, Pasang Dradul et 15 autres ménages ont converti la décoration de la maison de réinstallation en auberges de style tibétain. Les chambres sont toutes équipées de manière moderne. 

Grâce à la diligence et du dévouement de la famille Pasang Dradul, l'auberge de sa famille a été classée première parmi les « plus belles auberges » du parc. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)