Le développement industriel à Burang fait progresser la vie

Publié le 2020-09-09 à 09:08  |  China Tibet Online


En photo : le beau village de Doiyoi dans la lumière du matin.

En avançant au pied de la majestueuse montagne Nemonanyi, tout au sud, on passe par plusieurs virages avant d'atteindre le comté de Burang. Quelques kilomètres avant l'arrivée, on peut voir une grande pente plate qui s'étend entre la vaste montagne de neige et la vallée fluviale escarpée. Les maisons blanches sur la pente, les champs d'orge tibétaine verte, les arbres et les fleurs de colza jaunes forment un décor idyllique comme une peinture à l'huile.

Voici le village de Doiyoi, dans la ville de Burang, dans le comté de Burang. C'est l'un des rares endroits essentiellement agricoles du plateau tibétain occidental. En raison de son environnement agréable, le village est également appelé "mini Jiangnan in Ngari" (Jiangnan est une expression chinoise qui fait référence à une région chinoise dynamique sur le plan économique et agréable sur le plan environnemental). Doiyoi est un village autonome idéal pour échapper à la vie monotone.

"En 2014, la province de Shaanxi a investi 16 millions de yuans (1,987 million d'euros), dans le cadre d'un programme d'aide au Tibet, pour mettre en œuvre le projet d'amélioration de l'environnement dans le village de Doiyoi. Ce projet a apporté des changements immédiats à l'apparence de tout le village", a déclaré Tashi Chophel, directeur du comité du parti du village de Doiyoi.

En 2018, le village de Doiyoi a créé la société Xingfu Xingba, une fusion de coopératives, de carrières de sable et de gravier et d'une usine de préfabrication de construction. Actuellement, Xingfu Xingba dispose de 4,88 millions de yuans (606 000 euros) d'actifs fixes, employant 460 personnes, dont 40 personnes issues de 28 ménages pauvres. La société prend 15 % du revenu net annuel comme dividende à verser aux ménages pauvres enregistrés, élargissant ainsi les canaux de revenus des ménages pauvres.

(Rédactrice : Claire SHENG)