Des thangkas devenus terre à terre au Salon de l'agriculture de Chengdu

Publié le 2019-05-08 à 10:21  |  China Tibet Online

La 7ème édition du Salon de l'agriculture de Chengdu.

Le 25 avril dernier, lors de la 7ème édition du Salon de l'agriculture de Chengdu, Wujin Duoji, artisan du patrimoine immatériel du niveau national, a apporté ses thangkas et de nouvelles œuvres artisanales créatives dans la zone spécialement conçue pour le district de Dêgê (Garzê) par le groupe d'aide de la zone high-tech de Chengdu. Des démonstrations de peintures de thangkas sur place ont fait s'arrêter de nombreux visiteurs.

En effet, cela fait 8 ans que la zone high-tech de Chengdu aide le district de Dêgê. Au cours de ces 8 années, la zone high-tech a contribué à ce que la culture tibétaine de ce district soit sauvegardée, protégée et transmise. Elle a investi plus de 83 millions de yuans (environ 11 millions d'euros) pour construire les archives et des musées, procéder à la rectification du site touristique de l'imprimerie de Dêgê conformément à la norme nationale 4A (le plus haut niveau), et copier un grand nombre de livres uniques ou très rares.

Cet argent a également servi à réaliser le projet de promotion touristique autour du roi Gesar, ainsi qu'à construire une base portant sur le secteur artisanal en vue d'enrichir la population. Ainsi, la protection culturelle tibétaine et la politique de lutte contre la pauvreté ont donné des résultats remarquables. De plus, sous l'égide de cadres spécialement envoyés au Tibet pour le projet de lutte contre la pauvreté, Wujin Duoji a instauré une classe de peinture des thangkas dans le district de Dêgê.

Depuis qu'elle aide le district de Dêgê en 2012, la zone high-tech de Chengdu a investi un total de 510 millions de yuans (environ 68 millions d'euros), mis en œuvre 113 projets d'aide et y a envoyé 135 cadres spéciaux. Elle a contribué notamment dans la construction d'infrastructures, l'amélioration des conditions de vie des populations et au développement industriel. À bien des égards, elle a favorisé le développement du district de Dêgê et fait en sorte que celui-ci retire son titre de « district pauvre » en 2019.

(Rédactrice : Claire SHENG)