Au Tibet, les hôpitaux privés aident les hôpitaux publics

Publié le 2018-11-22 à 11:32  |  China Tibet Online

« Notre hôpital privé aide et soutient les hôpitaux publics de comté, et nous sommes les premiers à le faire », a déclaré avec émotion le 15 novembre, Wang Bin, le fondateur du premier hôpital général privé du Tibet.

L’hôpital Fukang du Tibet a été fondé en 2005. En octobre de cette année, l’hôpital a fait don de plus de 6 millions de yuans pour aider à la construction du centre de santé du canton de Xiama dans le comté de Jiali, de la ville de Nagqu. Wang Bin dit que les médecins ont constaté dans leurs consultations quotidiennes, près de 20 % des patients sont originaires de la région de Nagqu au nord du Tibet, bien que l’hôpital soit à Lhassa.

Cette situation préoccupait Wang Bin. En 2017, le programme « 100 entreprises aident 100 villages » dans la région autonome du Tibet a lancé un appel à approfondir le ciblage des soins médicaux et à aider à la réduction de la pauvreté, incluant l’hôpital Fukang. Wang Bin a délibérément choisi de cibler le canton de Xiama, dans le comté de Jiali, à Nagqu. Après une visite sur le terrain, Wang Bin a découvert que l'hôpital du canton de Xiama ne comportait qu'une rangée de petits bâtiments délabrés. Les dispositifs médicaux étaient également très rudimentaires.

Wang Bin a décidé de faire quelque chose pour aider cet hôpital, qu’il a visité à quatre reprises. Le montant des dons a dépassé les 2 millions de yuans prévus initialement pour atteindre 6 millions de yuans. Enfin, un nouvel hôpital de deux étages d'une superficie de plus de 1 700 mètres carrés a été construit dans le canton de Xiama, offrant des services de médecine occidentale, de médecine tibétaine, une chambre pour examen ultrasonique, une salle de rayons X et ainsi de suite. En outre, l'hôpital de Fukang a mis en place un mécanisme de coopération avec le centre de santé du canton de Xiama. En plus de fournir des consultations à distance dans les villages, les patients gravement malades qui ne peuvent pas être traités dans le canton de Xiama peuvent également être transférés à l'hôpital de Fukang de Lhassa pour y être traités. Cela permet ainsi aux malades de soigner leurs maladies graves sans devoir sortir du Tibet.

Sous l'effet de démonstration, les hôpitaux qui sont également situés à Nagqu mais dans des régions plus éloignées, comme le comté de Bangor, ont également établi des ententes de coopération médicale avec l’hôpital de Fukang. L’hôpital de Fukang a mis en place des directives techniques en ligne et hors ligne et des programmes de formation du personnel afin de permettre aux hôpitaux publics d’être mieux appuyés par les hôpitaux publics.

( Rédacteur : Samuel )