Le thé, cet « or vert » du village de Xiadang

Publié le 2018-07-05 à 11:42  |  French.china.org.cn

Le 19 juillet 1989, Xi Jinping (1er à dr.) se rend pour la première fois dans le village de Xiadang.

 

MA LI, membre de la rédaction

« C’était le 19 juillet 1989 que Xi Jinping est venu au village de Xiadang pour la première fois. À cette époque, la route ne desservait pas encore notre village. Quand il est descendu de la montagne, il transpirait à grosses gouttes et ses vêtements étaient trempés de sueur. Ça nous faisait mal au cœur, nous lui avons donc offert du thé froid en main propre. » Wang Guangzhao, un homme de 71 ans du village de Xiadang (canton de Xiadang, district de Shouning, ville de Ningde), se souvient avec émotion de la visite de Xi Jinping, alors secrétaire du Comité du Parti pour la préfecture de Ningde, qui venait faire des enquêtes et des recherches sur le terrain.

Ce verre de thé offert par les villageois il y a des années est toujours dans le cœur de Xi Jinping. Pour lui, c’est le « goût du village de Xiadang » et il restera inoubliable.

Le village de Xiadang, 309 foyers et 1341 habitants, se trouve à 43 km au nord-ouest du district de Shouning. Avant 2014, le revenu annuel moyen par habitant était de 4200 yuans et la recette pour le budget local inexistante.

Mais ces dernières années, le village de Xiadang a gravé dans son esprit les mots de Xi Jinping: « Le développement de Xiadang dépend de ce que l’on fait et non de vaines paroles. » Encouragés par ces mots, les villageois ont lutté contre la pauvreté par des « Jardins de thé sur commande ».

Le magasin « Le goût de la campagne » dispose d’un service de vente en ligne. (PHOTO : YU JIE)

« Je n’oublierai jamais Xiadang »

« Pendant la période où il travaillait dans le Fujian, Xi Jinping a effectué trois visites à Xiadang. Chaque fois qu’il est venu, il nous a prodigué de grands encouragements. » Liu Minghua, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti du canton de Xiadang, garde lui aussi dans son cœur, et en détail, ces visites de Xi Jinping à Xiadang.

Quand Xi Jinping est venu à Xiadang pour la première fois le 19 juillet 1989, il n’y avait pas de route pour arriver au village. Xi Jinping a surmonté les montagnes pour atteindre le village et parler aux habitants.

Le 26 juillet 1989, soit sept jours après, il est revenu. Une inondation venait tout juste de dévaster le village et Xi Jinping a marché 3 km sous la pluie pour voir les régions sinistrées et établir les plans de reconstruction après l’inondation. C’est lui et ses mots « Soyez forts » qui ont touché le cœur des villageois.

Sept ans après, le 7 août 1996, Xi Jinping, alors secrétaire adjoint du Comité du Parti pour la province du Fujian, a visité pour la troisième fois le village de Xiadang. Mais cette fois, il a aussi fait venir les responsables des départements locaux des transports, des finances publiques, des affaires civiles et de l’aide aux déshérités. Il s’agissait pour Xi Jinping de mettre en conformité ses paroles avec ses actes: « Si l’on n’arrive pas à enrichir les régions pauvres, nous perdrons la face devant les villageois! » Ces mots ont ému les habitants de Xiadang qui ont profondément ressenti la responsabilité de Xi Jinping et son émotion sincère pour le peuple.

« Xi Jinping a quitté la province du Fujian il y a une vingtaine d’années et il est maintenant dirigeant du Parti et de l’état, mais il a toujours pensé aux villageois de Xiadang. Lors d’occasions importantes, il n’omet jamais de mentionner à plusieurs reprises son histoire à Xiadang “aussi dure qu’inoubliable”. » Liu Minghua nous a d’ailleurs confié que le secrétaire général a une relation particulière très forte avec Xiadang.

« Je n’oublierai jamais Xiadang », ces paroles de Xi Jinping soulignent le rôle important de Xiadang dans l’engagement personnel du secrétaire général pour lutter contre la pauvreté. En retour, le peuple de Xiadang a gardé en mémoire son aide, ses encouragements et sa sollicitude sans faux-semblant.

Après avoir traversé la montagne où se trouve le pavillon Wenchang,on atteint le village de Xiadang. (PHOTO : YU JIE)

Le mode d’assistance ciblée aux démunis

Depuis toujours, les villageois de Xiadang vivent grâce aux revenus générés par la culture du thé. Mais les villageois travaillaient séparément, il était donc difficile pour eux de créer une marque. En conséquence, l’industrie du thé stagnait et le revenu des villageois n’arrivait pas à augmenter. Cela a longtemps été une grande source d’inquiétude pour Wang Mingzu, le secrétaire de la cellule du Parti du village de Xiadang.

Mais en 2014, l’industrie du thé de Xiadang a profité d’une bonne occasion pour se développer. « Le premier jardin du thé sur commande “le goût de la campagne” a été réalisé. Le processus de la production est traçable sur Internet. » On a optimisé les ressources en unifiant les jardins du thé de chaque foyer et on a lancé un jardin sur commande de 600 mu (1 mu = 0,067 ha). On peut louer le jardin du thé au prix de 20000 yuans par mu et par an avec un contrat d’une durée de cinq ans. En plus, les entrepreneurs sont encouragés à acheter le jardin du thé. Ce modèle économique, complètement nouveau pour les villageois, est aussi généralisé à la production des autres produits agricoles tels que les raisins, les oranges, les marrons, etc.

Les étapes de ce développement ont été rapides. En août 2014, le comité des villageois a fondé l’entreprise d’exploitation agricole polyvalente Mengzhixiang, spécialisée dans l’industrie du thé, et l’entreprise d’exploitation touristique Mengzhiyuan. L’entreprise Mengzhixiang a adopté un système d’exploitation par action: la collectivité du village détient 20 % des actions, les exploitants 60 % et les villageois 20 %. En septembre 2014, l’entreprise Mengzhixiang a enregistré la marque « Le goût de la campagne » pour déclarer et protéger l’appellation de « Xiadang » et « Le goût de la campagne ». En octobre 2015, l’Administration nationale de l’industrie et du commerce a délégué au village le pouvoir d’utiliser ces marques.

Pour réaliser un développement durable, le village de Xiadang a séparé la production et la vente du thé. Une coopérative de production a été établie dans le village permettant aux habitants de devenir actionnaires. Puis, on a fait venir les équipes de vente professionnelle de Quanzhou et de Shenzhen pour s’occuper de la vente et de l’exploitation de la marque. Le comité des villageois a délégué le droit de la marque « Le goût de la campagne » à la collectivité et a surveillé ses opérations. Pour 500 g de thé vendu, 3 yuans de coût de gestion sont versés au village pour alimenter le budget local.

Grâce à ce projet, le prix du thé a augmenté de 2,4 yuans pour 500 g à 10 yuans aujourd’hui et le revenu des foyers par mu a augmenté de 2400 yuans à 6000 yuans. Le village a obtenu plus de 80000 yuans de recette budgétaire locale.

Le projet de lutte contre la pauvreté « Le goût de la campagne » a changé radicalement le mode de vente traditionnelle et a introduit un mode d’assistance ciblée aux démunis formulé ainsi: « Internet + Internet des objets + agriculture traditionnelle + collectivité ». Ce mode a résolu la dernière ligne droite de la vente du thé et a fait du thé de montagne un « produit phare ».

« Lors de sa visite à Xiadang, le secrétaire général Xi Jinping a indiqué qu’il nous fallait renouveler la conception, développer des idées neuves afin de trouver un moyen concret de faire croître notre économie locale et de réaliser un développement durable. » Selon Wang Mingzu, le projet « Le goût de la campagne » répond exactement à sa demande. Depuis 2017, le village de Xiadang a vendu des produits agricoles écologiques pour six millions de yuans. La recette budgétaire locale a augmenté de 200 000 yuans et le revenu disponible par habitant a augmenté pour atteindre 12550 yuans. Ce projet a permis de faire sortir de la pauvreté 31 foyers déshérités officiellement enregistrés.

(Rédactrice: Caroline)