Kangding, Sichuan: L’orge noir, un véritable gagne-pain

Publié le 2018-05-17 à 14:21  |  China Tibet Online

Village de Xinduqiao à Kangding

C’est sous un temps ensoleillé que les villageois de Zangba, à Kangding, travaillaient dans les champs et passaient le temps à regarder l’orge noir pousser le 25 avril.

Dans les villages de Tiesuo et de Munong (comté de Zhapa), les habitants travaillaient soit dans les champs, soit dans les potagers sous serre. "Dans le passé, les routes du village étaient toutes des chemins de terre et la circulation était très gênante. L’orge noir ne se vendait pas bien et nous ne pouvions que le consommer nous-même." Maintenant que le village est parcouru de routes en béton, de nombreuses entreprises achètent nos épis de blé à 2,8 yuans, soit 0,5 à 0,6 yuans de plus que le prix du marché.

En mars 2018, le village de Munong, dans le comté de Zongba a fondé une coopérative composée d'agriculteurs professionnels qui cultivent le blé, tout en pratiquant une gestion, une récolte et des ventes unifiées. Par ailleurs, l'autofinancement des paysans et le fonds de réduction de la pauvreté pour les industries a permis de recueillir plus de 1,3 million de yuans pour construire une usine et transformer le blé en un produit prêt à la vente. Selon les estimations de Tsering Gyatso, de nombreuses entreprises passeront commande, et d'ici octobre 2018, la vente de blé par habitant devraient augmenter d’au moins 4.000 yuans dans le village de Munong.

Le canton va également créer des produits bruts et la marque « Orge Noir » pour créer des emplois, aider les villageois à augmenter leurs revenus, et parvenir à réduire le seuil de pauvreté à un niveau stable.

Source: China News
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)

Liens connexes